Skip to content Skip to footer

La campagne du nord Maroc, villages et paysages

Après être passés par Ifrane ( grandes avenues et maisons comme en banlieue parisienne) pour se ravitailler , nous voila sur des routes de montagne entre 1500 et 2000 mètres d’altitude.

Nous passons par des forets de sapins et de magnifiques cèdres, et leurs habitants.

Nous remarquons dans les champs de curieux monticules de pierres, ce sont des séchoirs à oignons et il y en a partout autour de nous.

On s’arrête dans un petit village Ain Leuh , rue en pente et cafés bondés …ah le Maroc joue contre la Belgique , y a de l’ambiance.

Le passage des villages est toujours un peu compliqué, déjà pour se repérer car bien souvent la piste principale prend des airs d’impasses toutes rétrécies et boueuses, et on se demande souvent si on est toujours sur la bonne piste et nous ne nous sentons pas très à l’aise, les habitants sont souvent dehors pour nous guider, regarder et les enfants sont presque sous les roues de CoJo.

Tout se fait encore avec les ânes, ou les mulets, le labourage des champs, le transport du bois et des denrées alimentaires, des sacs de farine pour le pain et bien sûr des personnes.

Khenifra est une moyenne ville très commerçante , beaucoup de berbères descendent des villages alentours pour vendre et acheter.

Allez, je vous raconte une petite anecdote : nous prenons du gasoil et il faut le payer en cash , je vais au DAB de la banque du Maroc ( filiale du credit Agricole ) pour retirer quelques gros sous et voila pas que le distributeur après des soubresauts , s’éteint et avale ma carte . La banque est bien sur fermée.
Le pompiste nous propose de rester dormir dans son atelier ..on préfère utiliser une autre CB et aller bivouaquer dans le coin , ce sera sous un palmier …

Lendemain matin après remplissage de papiers , je retrouve ma CB et nous repartons bivouaquer sur les hauteurs de Khenifra, en pleine campagne , coin magique avec internet pour bosser !
mais d’abord remplissage de notre tank à eau.

Nous traversons le moyen atlas pour trouver un peu de soleil plus à l’est et aussi nous voulons passer par le cirque de Jaafar
Bon pour le soleil c’est raté, et peu de souvenirs impérissables de Midelt à part une pluie bien peu sympathique qui commence le soir à notre arrivée qui est un peu tardive.
Du coup on s’installe sur ce qui sera un lotissement , pour l’instant ça ressemble plutôt à des pistes d’avion goudronnées au milieu de nulle part, sans âmes qui vivent.
Toute la journée froid et pluie, et le soir à 23h30…tagada nos amis les policiers, en civil ce coup-ci et pour notre sécurité, allez dormir sur le parking de la station essence. Passage des camions toute la nuit, on a connu mieux.

Leave a Comment

Veux tu être averti(e) de nos nouvelles aventures? Inscrit toi ici!

Copyright © 2024 by Laurence & Kees. All rights reserved.

You cannot copy content of this page