Skip to content Skip to footer

Nos Instantanés Amicaux

Ces rencontres se sont nouées à Imichil, village perché à 2200 m au milieu de l’atlas, il faisait trop froid et humide pour dormir dans CoJo, surtout après les dernières nuits à Jaafar, donc direction Hotel avec perspective de douches chaudes et de lit douillet. Bon, ce ne fut qu’un doux rêve…Accueil chaleureux par nos hôtes et cuisine marocaine formidable mais petit standard marocain pour le confort. “Léger” voire “gros” désappointement quand on nous donne notre chambre, enfin notre frigo car pas de chauffage du tout, pire que CoJo. La douche est chaude heureusement. Nous avons réservé 2 nuits tout de go , il aurait été plus sage d’en faire qu’une…Eh bien Pas du tout! On ne regrette rien : expérience humaine très riche, avec tout d’abord la rencontre avec un jeune couple venu de Casablanca qui sont à la même auberge. Zakaria est dans une association qui distribue des vêtements aux familles de bergers berbères installées vers le lac Isli. Il nous emmène voir les 2 lacs de montagne et aussi une des familles berbères à qui il doit encore distribuer des vêtements.

Grande pauvreté de ces familles de bergers, isolées dans la montagne, sans eau courante ni électricité. Ils ont une pièce unique pour vivre à 5, avec tapis au sol pour dormir, une batterie de voiture pour alimenter une lampe, un poêle qu’ils alimentent par des touffes d’épineux qu’ils ramassent et font sécher, tout est désertique autour d’eux, et il faut 2 jours avec l’âne pour aller chercher le bois dans la forêt.
Toutes les autres pièces sont dédiées pour ce qu’ils ont de plus précieux, le troupeau de moutons ( 70 bêtes pour 14 personnes du hameau). Ils nous invitent à boire le thé et à partager leur pain avec toujours la coupelle d’huile d’olive pour tremper le pain. (tout est cher en montagne, la farine aussi). Ce couple est beau, ils ont tous les 2 des yeux magnifiques de curiosité et d’intérêt pour nous, je me sens bien grâce à leur accueil généreux même si leurs conditions de vie sont épouvantables et me tord les boyaux.
Je n’ai pas pris de photos de l’intérieur de la maison, uniquement dans leur cour.

Petits agneaux nés la veille.

Grâce au dynamisme et à leur empathie naturelle, Zaccharia et Fati nous entraine pour discuter, manger des brochettes devant le match de foot ( Maroc/Espagne 1/8ème de finale) sauter, danser et faire la fête quand le Maroc gagne. Il nous a trouvé des casquettes et des drapeaux du Maroc que nous portons fièrement !!

Merci à vous 2 pour ces 2 jours de liesse et de coeur.

Leave a Comment

Veux tu être averti(e) de nos nouvelles aventures? Inscrit toi ici!

Copyright © 2024 by Laurence & Kees. All rights reserved.

You cannot copy content of this page