Skip to content Skip to footer

DAKAR , big city

Avant d’arriver à Dakar, on fait quelques pistes sympas avec bivouacs et rencontres avec les habitants. Ils ont ici une technique particulière pour organiser le séchage et rangement des tiges de bisssap.

Une belle encontre avec des paysans qui nous donnent un sac d’arachides et plein de sourires.

Après les champs d’arachide, des champs de sésame …

Nous passons par la ville de TOUBA, mégaville construite par la volonté d’un marabout puissant, qui a fondé la branche musulmane des mourides. Dans cette ville c’est la loi mouride qui s’applique et plus celle du Sénégal, par exemple pas d’alcool ni de tabac, et une police locale appelée milice (ahah) .
Ils sont aussi un brin mégalos, car la mosquée est disproportionnée par rapport au reste de la ville. Marbre rose du Portugal, travertin, dorures et salles immenses. A côté de cette magnificence religieuse, ce n’est pas la même histoire…

Quelque soit la religion, ce besoin de luxe pour rendre gloire, est saisissant de contraste avec la pauvreté des “envoyés du ciel qui montrent le chemin sur terre”…on ne se serait pas perdu en route BTW ?

On arrive à Dakar en milieu de journée .
Hormis la découverte de la ville, nous avions une shopping list indispensable!
– récupérer une pièce du réchaud Coleman commandée aux pays bas tardivement et qui est arrivée à notre domicile après notre départ…
Elle a été réexpédié par chronopost pour Dakar et le suivi de notre colis nous indique qu’elle est bien arrivée au bureau de poste du Grand Yoff à Dakar.
Notre espoir est vite douché: la poste du gd Yoff ne connait pas Chronopost. Sur notre suivi chronopost via le numéro de colis, il est juste indiqué… livré…oui mais où ?
– trouver un joint pour la filtration de l’eau…
– du produit pour nettoyer mes lentilles
– laver le linge

Et visiter Dakar

La circulation à Dakar est un enfer. La ville est traversée par une autoroute en patte d’oie , mais il n’y a pratiquement pas d’entrée dans la ville, une fois dans le magma des ruelles …

Je pense que c’est notre record à ce jour de lenteur, avec la chaleur, les Klaxons et le bruit des moteurs, les gaz d’échappement.
La conduite, certes, démontre une certaine efficacité dans le chacun fait au mieux, mais sans règles communes. Nous en sommes sortis vivants ( COJO aussi ) et épuisés, c’est une prouesse de chaque instant!

L’hypercentre est coincé tout au bout de la péninsule, avec les quartiers plus urbanisés. Et les corniches est et ouest qui entourent la ville, avec beaucoup de construction pour valoriser (sic) le bord de mer.

Visite au musée des civilisations noires dans un bâtiment sponsorisé par les chinois.
Passage au joli marché coloré de Kermer, une halle toute ronde avec légumes et fruits sur le pourtour et poissons au centre.

puis découverte d’une immaculée église! La cathédrale du souvenir africain, construite en 1930, en hommage aux soldats africains.

Une matinée à N’GOR, avec son île qui vit dans le souvenir de France Gall (rappelez vous, la chanson Babacar qui parle d’un petit garçon sénégalais), des soirées dans des restaurants en bord de mer où nous nous régalons de gambas ( et de burgers !).

La visite touristique et immanquable sur l’ile de Gorée, après 15 mns de bateau, le plaisir de ruelles fleuries, la flânerie.

Kees a découvert une carte du monde magnétique où on doit poser un pin pour indiquer son pays d’origine …et impossible de poser le pin sur les pays bas, le pin glisse vers la France ! Pas faux finalement !!

Plus sérieusement nous sommes entres dans la maison des esclaves.

Nelson Mandela, Barack Obama entre autre sont venus là pour commémorer la mémoire des esclaves de l’Afrique de l’Ouest, amenés puis parqués dans cette maison dans des pièces minuscules et insalubres, avant de prendre le bateau pour le Brésil (champs de canne à sucre) ou les états unis, pour être vendus au plus offrant.
C’était l’apogée du commerce triangulaire qui a enrichi nos nations durant 350 ans.
Les esclaves passaient tous par une porte appelée symboliquement la porte de non retour.

Gorée c’est aussi quelques quartiers en dehors des circuits touristiques …

Maintenant, nous aimerions bien partir de Dakar, après ces 4 jours.
Notre ToDo list a bien avancé :
– le joint est trouvé, ( on a mis 2 heures à chercher !),

– Produit lentilles acheté à prix d’or,
– lavage ok …
– MAIS TOUJOURS PAS DE COLIS, et la pression monte !

Tentative d’appeler le service clientèle en France (c’est le bonheur pour le portefeuille !), sans succès car ils ne savent pas non plus où est le colis…Ils me rappelleront ( jamais en fait!)
Heureusement, notre amie qui s’est occupée de nous le réexpédier depuis Toulouse se déplace au bureau de poste, et obtient de vrais informations : Chronopost sous traite à DHL la livraison avec un autre numéro de suivi ( DHL ? ah première nouvelle intéressante !), il est bien à Dakar dans un centre …DHL . ( Hourra !! 2ème nouvelle intéressante )
Oui mais il y a 7 points services à Dakar, grrrrr.

De guerre lasse, en discutant avec la responsable du restaurant, où nous avons échoué pour boire un café et un jus de Bouye (excellent fruit du baobab) et devant tant de désarroi, celle-ci nous aide à identifier l’agence DHL détentrice de notre trésor et nous indique la route (détail important ici!).

Récupération du colis après petite attente ….OUFFF
On a notre ticket de sortie

Au revoir DAKAR, on se tireeeee!

3 Comments

  • Marie-Christine
    Posted décembre 28, 2023 at 09:14

    Super sympa cette visite de l’île ❤️
    Je trinque avec vous au jus de bouye, poudre que j’ai reçue sans encombres de Dakar par DHL 😂
    Je vous embrasse

    Répondre
  • Bruno
    Posted décembre 12, 2023 at 12:24

    Super votre vidéo dans le désert sur la piste Merzouga 🙂

    Répondre
    • Post Author
      Laurence & Kees
      Posted décembre 30, 2023 at 21:26

      Mais Bruno….Merzouga n’est pas a Dakar….🙂 Q’est ce que tu as fumé? 🙂

      Répondre

Leave a Comment

Veux tu être averti(e) de nos nouvelles aventures? Inscrit toi ici!

Copyright © 2024 by Laurence & Kees. All rights reserved.

You cannot copy content of this page