Skip to content Skip to footer

Abidjan et Grand Bassam

En revenant de notre visite à Yakro, nous trouvons un appartement à louer sur Abidjan pour rester quelques jours, jusqu’à l’obtention de nos visas. Il est bien situé dans le quartier des 2 plateaux. L’immeuble, vétuste, est dans une allée en terre et de notre bout de balcon, nous voyons les petites “maisons” serrées les unes contre les autres avec leur toit en tôle ondulée. On peut suivre la vie de leurs habitants, les repas, les enfants, le linge dehors qui passe des bassines aux étendoirs …et juste derrière, nous avons une vue imprenable sur une grande avenue avec Monsieur Bricolage et Super U…Les extrêmes de la civilisation à portée de mains

Pour autant, nous sommes comme des coqs en pâte dans cet appartement, tout fonctionne, il y a la clim et une machine à laver..
Nous sommes à 2 pas du centre commercial et Cojo dort à l’ombre.
Malgré tout il faut affronter la chaleur pour visiter Abidjan. La ville est agréable avec ces quartiers bien délimités.
Le centre ville est divisé par la lagune et les grands ponts qui la franchissent.

De gros travaux éventrent les collines qui longent l’autoroute qui traverse Yopougon. Bulldozers, excaveuses, pelleteuses, qui enlèvent les sortes de bidonvilles. Dès que les machines terrassent plus loin, les locaux réinvestissent les lieux, cabanes précaires, réparation en tous genres etc..
Les quartiers sont très vivants, on entend de la musique, des cris et des rires un peu partout.

et quelques bons restaurants pour les toubabous que nous sommes!

des bâtiments administratifs…

Un bout du grand stade de foot où a eu lieu la Can 2023.

Un des derniers ponts construit et qui dessert le centre ville .

Il fait face à l’église Saint Paul et domine la lagune de Cocody .

Puis nous visitons le musée, en attente de rénovation…

Lundi arrive, nous récupérons nos passeports avec les nouveaux visas pour le Ghana et partons par le port industriel pour rejoindre le Grand Bassam. Nous passons à côté des grandes réserves de gaz avec leurs brulots, des gros camions de travaux qui défoncent les routes. C’est tout un monde à part ces énormes installations portuaires. En suivant cette route nous restons sur l’étroite bande de terre d’une trentaine de kms entre Abidjan et Grand Bassam, cité historique et première capitale de la colonie de Côte d’Ivoire.

La ville dispose d’un important patrimoine culturel notamment dans le quartier France.

Nous déambulons dans les petites rues tracées en carré et bordées d’anciennes belles villas, aujourd’hui en ruines et mangées par la végétation..

Ces villas ont toutes une histoire datant du début du XX ème siècle et elles portent toujours le nom de leurs propriétaires
La maison Ganamet avec son architecture libano-syrienne, la maison Varlet, Treich-laprène, Ketouré…etc

Nous passons du temps au centre de céramique , havre de paix où les artisans travaillent pour la petite boutique et aussi sur commande.Ils se sont formés au métier de la céramique à Abidjan.

et nous avons fini notre visite par le la maison des artistes. c’est un entrepôt investi par un collectif d’artistes qui ont décoré les murs. Ils travaillent et vendent leur toiles ici.

En traversant le pont métallique de la victoire, qui rejoint la terre ferme au delà de la lagune, nous nous arrêtons dans une petite boutique qui vend du chocolat ivoirien. A part cette petite fabrique locale et malgré les tonnes de fèves de cacao qui transitent ici, pas beaucoup de possibilités de gouter le chocolat local. Personne ne le fabrique, ne le vend ne le mange sauf quelques avertis…

et pour rire …les moutons et pizza, combinaison improbable..chez tonton.

————-

Allez on met le cap sur le Ghana , dernière étape avant notre retour…

Leave a Comment

Veux tu être averti(e) de nos nouvelles aventures? Inscrit toi ici!

Copyright © 2024 by Laurence & Kees. All rights reserved.